From The Recordings Html

In cart Not available Out of stock

Words & Music by Nancy Lee
Co-Producers; Nancy Lee & Tony Costantini
Recording Engineer; Larry Dillon
Mixing Engineers; Gwyn Mathias & Bartrum
Mastering Engineer; Gwyn Mathias
Acoustic Guitar & Vocals; Nancy Lee
Piano & Organ; Tony Costantini
Bass; Adrian Girouard
Electric Guitar; Donny Brisebois
Drums; John McColgan
Backing Vocals; Nicole Poissant & Nancy Lee
Fiddle; Ray Legere

Lyrics

J’ai une histoire vrai que j’aimerais vous raconter
D'une chanteuse qui a devenue amoureuse d'un homme troublé
Ces mots charmants
Ces yeux perçants
Une fois dans ses bras
Elle était emportée comme si par le vent
Comme si par le vent

Avec lui, sans souci, elle s'est enfuie de ou ce qu'elle était
Et s’est caché de la vérité enveloppé d’ un lit froissé
Nuit ou matin
Faire couler un bain
Lingeries de satin
Espresso, petit pains chauds, tout ce qu’il faut
Pour lui faire plaisir
il n'y ait plus que son désir

Rêver les rêves d'un autre au lieu du sien
Échangé de l’amour contre le chagrin
Donner tous ce qu’elle peux donner
Avec son Coeur, avec ses mains
En amour, c’est toute ou a rien

Elle a chanté de la vallée et a voyagé jusqu'au sommet
En quête d'amour qui ne lui viendrait jamais
Si romantique, belle musique, c’était magiques
De l'Atlantique au Pacifique, sur la route panoramique
Les Rocheuses sont magnifiques

Mais quand elle a vu l'homme derrière le visage
Elle savait qu'elle était loin du rivage
Et alors! il était trop tard
Pour virer le regard
L'homme qu'elle aimait, un mirage

Enfin nous arrivons presque à la fin de cette histoire
Quand elle voit toute les ex-folles de son amant dans le miroir
Ses yeux perçants
Ses mots charmants
Parti comme par le vent
Sois sa femme, sois sa muse
Sois celle qui accepte toutes ses excuses
Sois celle qu’il abuse.

Maintenant elle chante comme les huards dans la nuit
Elle a trouvé sa propre voix dans le bruit
Chanté plus fort que les oiseaux
Sa mélodie ses propres mots
Suivi le son de sa chanson
la la … la la la … la… la la
la la … la la la … la… la la